QUELQUES PRINCIPES POUR MANGER SEREIN

Sarvam Annam

“Sarvam Annam” signifie “tout est nourriture”. C’est une citation que l’on retrouve très souvent en yoga et en philosophie indienne. “Sarvam Annam”, c’est aussi dire que nous ne nous nourrissons pas seulement d’aliments, mais aussi de pensées, qui influent tout autant sur l’évolution de notre être.

En Ayurveda, la qualité de la nourriture ne se limite pas seulement à la composition chimique des aliments ingérés. La nourriture est bien plus subtile, elle est influencée par l’humeur du cuisinier, par le cœur qu’il aura mis à préparer ses petits plats, par la fraîcheur des ingrédients, la façon dont ils auront été apprêtés. Là encore : “Sarva Annam”…

Selon l’ayurvéda “nous ne sommes pas ce que nous mangeons, mais ce que nous digérons”. Donc, la façon de manger, mâcher, l’heure du repas, la régularité, etc. va affecter la qualité de ce que nous allons assimiler… et c’est au moins aussi important que la qualité des aliments.

Principes pour manger serein

Voici quelques principes à respecter en cuisine ayurvédique yogique, qui tiennent pour la plupart du bon sens et de l’hygiène de vie:

  • La cuisine est propre et les instruments de cuisine sont nettoyés.
  • Eviter les matières anti adhésives préférez l’inox ou le fer, éviter le plastique
  • Banir le micro ondes
  • Le cuisinier devrait être heureux et concentré. Il n’est ni stressé, ni distrait.
  • Manger assis, dans un environnement calme, en étant conscient de l’acte de se nourrir. Chaque bouchée devrait être mâchée consciencieusement.
  • Ne manger que lorsque le dernier repas est digéré, c’est-à-dire environ 3 à 6 heures plus tard.
  • Eviter les en-cas entre les repas.
  • Prendre le repas principal à midi.
  • Manger si possible à heures régulières.
  • Ne pas manger trop tard. On digère mal la nuit. Et une mauvaise digestion gâche la qualité du sommeil.
  • Manger dans le calme, ni trop vite, ni trop lentement. Manger ni trop, ni trop peu. Après le repas, on devrait se sentir fortifié et satisfait, et non pas fatigué et lourd.
  • Pendant le repas, boire un peu d’eau chaude ou de tisane.
  • Toute la palette des 6 saveurs doit figurer au menu au moins une fois par jour.
  • La cuisine yogique est végétale, vivante, variée : pas de viande, ni de volaille, ni de poisson, ni d’œufs.
  • Régler son alimentation selon le type de constitution.
  • Eviter les boissons et la nourriture glacées qui affaiblissent le pouvoir digestif.
  • Eviter de manger trop cuit, trop froid. Préférez une nourriture vivante non transformée. Et si le pouvoir digestif est affaibli : cuisson "Al dente" (avec des épices).
  • Ne rien réchauffer. Éviter les restes conservés au-delà de 8h
  • Faire, si possible,chaque fois la cuisine avec des ingrédients frais ,locaux et de saison
  • Le repas devrait être savoureux et appétissant…

“Sur le chemin, une nourriture purement vivante, végétale, variée est bien entendu recommandée, elle a une importance relative;tout comme il est préférable de se  “nourrir” de pensées sattviques et pures”.

Le site www.satmya.fr ne remplace en aucune façon une consultation médicale. L'utilisation des informations fournies s'effectue sous la pleine et entière responsabilité de l'utilisateur. En aucun cas, la SARL et sa représentante légale Isabelle Gerhardt ne pourront être rendues responsables de cette utilisation, ainsi que d'erreurs, d'inexactitudes ou d'omissions pouvant exister sur ce site.

Satmya © 2018. Site conçu par Forsaken Pad | Mentions légales