A PROPOS DE L’AYURVEDA

L'ayurveda en 11 points

  1. L’Ayurveda est un système de prévention et d’équilibre de vie naturelle traditionnel de l’Inde.qui prend ses racines dans la connaissance védique antique
  2. Ayurveda est un mot en langue sanskrite, composé du mot Veda qui signifie

    « science ou connaissance et du mot Ayur qui signifie « vie, longévité ».

    Les 2 traités majeurs de l’Ayurveda sont la Charaka et la Sushruta qui décrivent les lois naturelles pour promouvoir la santé et la longévité.

  3. La prévention et la qualité de vie selon l’Ayurveda
    les techniques respiratoires (pranayama), l’exercice physique, la musique, la nutrition, l’architecture pour la vitalité (vastu), la préparation et l’usage des plantes et minéraux, les cures de désintoxications (élimination des toxines), les massages et le Yoga.

    L’Ayurveda apporte une description complète, profonde et rationnelle de la constitution humaine, du fonctionnement du corps et de l’esprit, des fonctions vitales et du non respect des lois naturelles qui entraînent les déséquilibres, inconforts puis la maladie..

  4. La première étape est la connaissance de soi-même
    Dans ce but l’Ayurveda nous présente des caractéristiques définissant chacun d’entre nous, notre propre constitution.

    Ces caractéristiques, fondamentales à notre constitution sont fondées sur des lois naturelles précises, appelées aussi élément, qualité, principe énergétique et en sanskrit dosha.

    Toute constitution (humaine, animale, végétale, minérale ou tout ce qui existe dans l’univers) est composée de 3 doshas répartis selon des proportions différentes et variables.

    Ces 3 doshas sont : Vata, Pitta, Kapha

  5. Les qualités de Vata, Pitta, Kapha

    Vata : incarne les qualités de l’air et de l’ether dans le corps,il est responsable du mouvement et de la mobilité. il correspond au souffle de vie . Cette humeur est froide, légère, instable,fine,rapide et sèche.

    Pitta :correspond au métabolisme et incarne les qualités du feu et de l'eau dans le corps. il est pressant, organisé, structuré, transformant, humide, chaud, il est responsable des processus de transformation ,de digestion et de la chaleur.

    Kapha : correspond à la densité et incarne les qualités de l'eau et de la terre dans le corps , Kapha est une humeur froide,lourde,dense,collante et humide donnant la stabilité et la résistance.

    il est responsable de la structure,de la cohésion,de la lubrification.

  6. Exemples d’applications de ces qualités énergétiques dominants et présents dans Vata (V), Pitta (P), Kapha (K):

    Climat : V froid sec venteux - P chaud humide - K froid humide, pluvieux, neige
    Matériaux : V éponge naturelle - P matière plastique pétrochimie - K marbre, roche
    Boisson : V eau - P alcool - K lait
    Aliments : V biscotte - P Pain grillé chaud - K pudding
    Sport : V ping pong, tennis, sprint - P sport tactique - K marche, canapé...
    Plantes : V Oranger - P Rose - K Marjolaine

  7. Application des qualités des Doshas à l’humain :corps, esprit et comportement

    Les qualités des doshas et leurs combinaisons selon des proportions différentes sculptent la personnalité énergétique de la personne, de l’animal, du végétal, du minéral...

     Par l’observation du profil physique, de la charpente osseuse, de la démarche ou du comportement , par le pouls et par un questionnaire, un praticien thérapeute diplômé et expérimenté en Ayurvéda,peut évaluer les doshas dominants et leurs proportions.

     L’observation des tissus, l’état général ou le comportement présent révèlent les doshas dominants de l’instant présent.

     Ainsi nous pouvons dire que telle personne a une dominante Vata ou Pitta ou Kapha ou 2 dominantes Vata-Pitta, Vata-Kapha, Pitta-Vata, Pitta-Kapha, Kapha-Vata, Kapha-Pitta, ou 3 dominantes Vata-Pitta-Kapha...

     Et le décalage ou la différence entre sa constitution de naissance (sa référence ou PRAKRITI) et sa constitution actuelle (que nous appelons le Tempérament ou VIKRITI) montre le ou les doshas en excès, soit son déséquilibre.

     De cette façon par les trois doshas appelés Vata, Pitta, Kapha, l’Ayurveda explique tous les processus physiques, physiologiques, psychologiques et la pathogénie des diverses maladies et leurs symptômes.

  8. La notion d’équilibre et de déséquilibre
    L’écart ente les doshas dominants de la constitution physique (PRAKRITI) et les doshas dominants de l’instant présent (VIKRITI) détermine le déséquilibre.

     Cette différence de proportion des doshas entraîne un déséquilibre ou inconfort ou mal-être, qui, s’il se poursuit et s’aggrave pendant un certain temps, se transformera en pathologie.

     Le mal-être est un signal qui révèle la déviation entre les doshas de sa constitution de naissance et les doshas de l’instant présent.

    C’est important d’en tenir compte et c’est à ce titre que l’Ayurveda est une méthode de prévention et de longévité.

  9. Comment les doshas se déséquilibrent ?
    La règle : les doshas similaires s’additionnent. (le même augmente le même)

    Ex. si dans votre constitution de naissance vous avez 50% de Vata, 30% de Pitta et 20% de Kapha, et aujourd’hui le temps est très venteux, froid et sec, alors l’excès de Vata extérieur va augmenter votre Vata intérieur et entraîner un léger déséquilibre ou inconfort % au Vata de votre constitution de naissance: vous allez ressentir plus d’agitation et d’énervement et pour certaines personnes dont le dosha Vata étaient déjà en excès, cela va entraîner une perturbation du sommeil...

  10. Comment choisir et adapter une hygiène de vie Ayurvédique qui va rétablir ce déséquilibre ?
    Le principe est le suivant: l’objectif est de pacifier ou réduire le dosha devenu en excès. Si nous avons, selon l’exemple précédent trop de Vata, alors on choisit un style de vie qui va contre carré Vata et permettre ainsi de réduire l’excès de Vata. Si nous devons réduire Pitta, nous choisissons de contre carré Pitta... de même pour Kapha.
  11. L’excès de dosha entraîne quel déséquilibre et quelles sont les solutions ?

VATA : DESEQUILIBRE ET EQUILIBRE
 Si vous vous sentez agité, excité, énervé, dispersé, sec, ayant des trous de mémoire, un sommeil variable, un appétit variable et une vitalité irrégulière, une peur ou inquiétude croissante allant jusqu’à de l’angoisse, une sensibilité croissante au froid, vous choisirez à l’aide d’un praticien en Ayurvéda,d’établir un suivi individuel avec une alimentation ,des épices, des plantes, des arômes à diffuser, des soins, des massages,des thérapies yogiques ... adaptés à votre constitution Vata. 

Ces précautions vont réduire le dosha Vata, pour que vous soyez le plus proche de votre constitution de naissance et ces inconforts provoqués par l’excédent de Vata vont s’atténuer. Elles vont vous aider à mieux gérer le stress, à retrouver du calme, de la stabilité, de l’endurance, et naturellement retrouver les qualités inhérentes à une constitution Vata équilibrée.

Un Vata équilibré génère une personnalité vive, enthousiaste, créative, spontanée...

PITTA : DESEQUILIBRE ET EQUILIBRE
Si vous vous sentez bouillonnant, tendu, impatient, irritable ou colérique, intransigeant ou critique, un sommeil trop court, avec une transpiration et une aversion à la chaleur accrues, une faim excessive avec des troubles de digestion, des rougeurs ou inflammations vous choisirez à l’aide d’un praticien en Ayurvéda, d’établir un suivi individuel avec une alimentation, des épices, des plantes, des arômes à diffuser, des soins, des massages, des thérapies yogiques ... adaptés à votre constitution Pitta. 

 Ces précautions vont réduire le dosha pitta, pour que vous soyez le plus proche de votre constitution de naissance et ces inconforts provoqués par l’excédent de pitta vont s’atténuer. Elles vont vous aider à évacuer la pression, à retrouver plus de patience et de maîtrise de soi, à retrouver de la sérénité et à prendre du recul et naturellement retrouver les qualités inhérentes à une constitution Pitta équilibrée.

 Un Pitta équilibré est une personne volontaire, courageuse, entreprenante, organisée, ayant un bon contentement.

KAPHA : DESEQUILIBRE ET EQUILIBRE
Si vous vous sentez léthargique, sans allant, passif, avec des difficultés d’adaptation accrues, un sommeil trop long, une aversion au froid, une envie de grignoter excessive avec une digestion trop lente, une prise de poids et une peau plus grasse, une tendance à la déprime, vous choisirez à l’aide d’un praticien en Ayurvéda, d’établir un suivi individuel avec une alimentation ,des épices, des plantes, des arômes à diffuser, des soins, des massages,des thérapies yogiques adaptés à votre constitution Kapha. 

 Ces précautions vont réduire le dosha kapha, pour que vous soyez le plus proche de votre constitution de naissance et ces inconforts provoqués par l’excédent de kapha vont s’atténuer .

 Elles vont vous aider à retrouver de la force, de l’endurance, de l’entrain, de l’envie d’entreprendre, de s’extérioriser et naturellement retrouver les qualités inhérentes à une constitution Kapha équilibrée.

 Un Kapha équilibré est une personne stable, posée, patiente, tolérante, tendre, méthodique dans l’activité. 

Quand VATA, PITTA et KAPHA sont équilibrés et en harmonie, l'individu est en bonne santé.

Le but de l'Ayurvéda est de détecter les déséquilibres et de les corriger.

 Plus le déséquilibre est récent, plus il est facile de le traiter. Des changements simples concernant l'alimentation et le mode de vie suffiront.

 Plus le déséquilibre est profond, plus les soins Ayurvédiques seront nécessaires pour purifier le corps et rétablir la santé.

L’ayurveda reconnu à l’OMS

 L’ayurveda est reconnu à l’OMS (organisation mondiale de la santé) en tant que médecine traditionnelle.

 L’OMS définit la « médecine traditionnelle comme comprenant diverses pratiques, approches, connaissances et croyances sanitaires intégrant des médicaments à base de plantes, d’animaux et / ou de minéraux, des traitements spirituels, des techniques manuelles et exercices, appliqués seuls ou en association afin de maintenir le bien être et traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie ».

L’Ayurveda cherche l’établissement et le maintien d’une harmonie de la Prakriti(constitution énergétique de naissance).Elle estime que la Santé parfaite est La conséquence logique d’une harmonie entre nos émotions,nos pensées et nos actes.

« l’ayurvéda n’a ni commencement ni fin.
Science de la guérison éternelle ,on peut la comparer à un immense océan,
que celui qui en commence l’étude doit traverser à la nage.
Le véritable enseignant pourra apprendre à l’élève les techniques de nage, mais c’est à l’élève qu’il revient de faire la traversée.... et c’est le voyage d’une vie »

Charaka Samhita / Sutrasthana / Chapitre 30

LES QUATRE GRANDS TEXTES DE LA SAGESSE VEDIQUE

LE RIG-VEDA

La redaction du plus ancien de tous les vedas daterait d’environ 6000 ans AV.JC.Fixant une tradition orale encore antérieur.C’est cette liturgie poétique réunissant adressée aux dévas (demi-dieux) qui a inspiré les autres védas.

LE SAMA-VEDA

Il est le quantique indien par excellence,extrayant des stances parmi le 10 462 qui composent les 1028 hymnes du RIG-VEDA pour les adapter à la récitation chantée.Il contient donc des indications de mélodies et des notations musicales.

LE YAJUR-VEDA

Comme le SAMA-VEDA, le Yajur-veda aurait été établi entre l’an 4000 et l’an 3000 AV.JC.Il établit les rituels liturgiques en regroupant les formules en proses et en vers déstinés au culte.

L’ATHARVA-VEDA

Ce dernier Véda aurait vu le jour entre 3000 et 2000 avant JC. Il est, originellement,le recueil des charmes magiques permettant de lutter contre la possession démoniaque et prodiguant longue vie,amour d’autrui et richesse.L’Ayurveda est un Upa-Véda,une branche de l’ATHARVA-VEDA.

quelques mots d’histoire

 Ayurveda .Connaissance de la vie. La seule traduction de ce mot sanscrit témoigne du fondement immémorial du plus ancien des systèmes de santé connus. Vouloir retracer l’histoire de cette médecine holistique Indienne, qui apparaît aujourd’hui d’une étonnante modernité, est une entreprise légèrement paradoxale, mais à tout le moins peut on en esquisser une chronologie. Pourquoi paradoxale? Parce que L’ayurvéda s’inscrit dans la tradition du Véda à propos duquel les pandits (érudits) affirment qu’il n’a pas d’histoire ni n’appartient à un endroit précis,mais qu’il est présent en tout point et à chaque instant. Le véda, c’est la connaissance absolue nityam (eternelle) et apaurusheyam (non créé par l’homme).

 Le Véda exprime en sanscrit -la langue naturelle- l’être , son unité et sa vibration, et les écritures ne sont venues que pour fixer la tradition orale. Il faut saisir ce lien entre la pensée philosophique exprimée dans le Véda et l’ayurvéda pour appréhender ce dernier dans sa plénitude.

 Branche de l’Atharva-véda,le plus tardif des quatre textes principaux du véda,il se rapporte aux cinq éléments de base de la création tout entière (panchamahabuth) formant les trois humeurs (doshas) du corps humain: L’air (vata), le feu (pitta) ainsi que l’eau et la terre (kapha).

 L’équilibre des doshas est nécessaires au parfait fonctionnement du corps,de l’esprit et de l’âme, en harmonie avec la loi de la nature dans ses différentes expressions. Pour la médecine ayurvédique, l’être humain est un microcosme de l’univers et doit éprouver cette unité avec la création.

 Ainsi, il est aisé de comprendre comment une partie de l’atharva-véda,ensemble de stances magiques pour atteindre une réalisation ultime, se cristallise en une médecine d’une incroyable richesse théorique et clinique qui servira de matrice à toutes les autres.D’une parole curative, non pas dans le sens d’une catharsis comme en psychothérapie mais parce qu’elle coïncide avec l’être et rétablit l’harmonie avec l’univers, naît alors une science indépendante qui mettra au point de nouveaux remèdes,dont le médicament.

 Enseignée depuis environ 1500 ans AV . JC dans deux écoles distinctes -ATREYA, l’école des médecins et Dhanvantari l’école des chirurgiens -L’Ayurveda prend corps vers l’an 1000 AV.JC au sein de ces mêmes écoles dans deux Samhita: La CHARAKA SAMHITA et la SUSHRUTA SAMHITA. Tandis que Charaka s’est inspiré des écrits de référence sur la médecine interne dus à la plume d’ATREYA, SUSHRUTA qui avait reçu les enseignements de l’école DHANVANTARI a rassemblé dans son œuvre un corpus de connaissances concernant les césariennes,la chirurgie du cerveau, les prothèses pour remplacer des membres. Lui-même renommé pour ses rhinoplasties,il a posé les fondements de la chirurgie esthétique. Cinq cents ans plus tard,VAGBHATA compile ces deux textes en un troisième traité L’ASTANGA HRDAYAM,bientôt complété par des textes supplémentaires, consacrés notamment à la formulation de nouveaux remèdes et produits de substitution.

 La diffusion de l’Ayurveda a permis de féconder la pensée médicale universelle. Véhiculé à l’est grâce au bouddhisme, il a largement inspiré l’Herboristerie tibétaine, Birmane et Chinoise.Déjà étudié par les Egyptiens, son influence s’est renforcé à l’ouest, auprès des Grecs et des Latins grâce aux conquêtes d’Alexandre Le Grand. Connu d’Hippocrate, repris par Paracelse, le père de la médecine moderne, il est aussi par les médecins musulmans: Avicenne et Serapion.

 Ingratitude de l’occident, l’Ayurveda est pourtant aujourd’hui une médecine non reconnue en France. ( L‘oms la reconnaît comme Médecine Traditionnelle, mais la considère pourtant comme Médecine non conventionnelle, sa pratique en tant que VAIDYA (médecins ayurvédiques)en France, n’est pas légale…).

Le site www.satmya.fr ne remplace en aucune façon une consultation médicale. L'utilisation des informations fournies s'effectue sous la pleine et entière responsabilité de l'utilisateur. En aucun cas, la SARL et sa représentante légale Isabelle Gerhardt ne pourront être rendues responsables de cette utilisation, ainsi que d'erreurs, d'inexactitudes ou d'omissions pouvant exister sur ce site.

Satmya © 2018. Site conçu par Forsaken Pad | Mentions légales